Les butins des guerres coloniales et les enjeux de leur restitution

Ce site présente un projet de recherche international et interdisciplinaire autour des butins des guerres coloniales. Par « butin » nous entendons des objets dont la collecte durant un épisode des conquêtes coloniales, au cours d’une guerre, d’une expédition punitive, d’une opération de police ou de toute action expressément belliqueuse est avérée.

Si l’on entend se concentrer sur les conquêtes coloniales européennes, on évoquera toutefois aussi d’autres situations d’expansionnisme, telles que les butins saisis au cours de l’expansion japonaise ou de l’empire ottoman, ainsi que des cas plus isolés de conflits plus locaux ayant donné lieu à des prises de guerres matérielles.

Hormis les objets ayant déjà été restitués, la plupart des butins coloniaux se trouvent aujourd’hui encore dans les collections des musées généralement d’ethnographie. Cette présence pose problème, sans toutefois que la restitution en soit systématiquement la solution, notamment si ce retour n’est pas accompagné d’aucune démarche d’information.

On procédera à une série d’enquêtes au cas par cas, à partir d’un échantillon représentatif de la variété des situations de spoliation, de manière à décrire au mieux les conditions de la collecte, l’itinéraire des objets une fois collectés, les politiques de conservation mises en œuvre par leur nouveaux détenteurs  ainsi que les enjeux d’une demande de restitution, si elle se pose. On procédera ainsi à la reconstitution de la biographie des objets, depuis leur fabrication et leur inscription dans les diverses situations à enjeux qui jalonnent leur existence.

On s’intéressera particulièrement aux processus mémoriels et aux enjeux de leur réinscription dans l’actualité par le biais des demandes de restitution qui se sont multipliées ces dernières années (et qui ont été satisfaites pour certaines). A ce propos, on centralisera les publications, décisions juridiques, colloques qui ont été réalisés à ce sujet depuis 2000 : une bibliographie commentée sera établie ainsi qu’un bilan des recherches existantes sur cette thématique.

On s’intéressera aussi aux expressions culturelles contemporaines, de manière à saisir les reflets symboliques d’une mémoire toujours active.

Pour réaliser ce projet de recherche, nous souhaitons mettre en œuvre un réseau collaboratif de plusieurs centres de recherches situés dans les métropoles et les colonies d’hier, de manière à associer dans une réflexion commune, historiens, ethnologues, historiens d’art, conservateurs de musée et représentants des communautés ou des mouvements militant en faveur de la restitution d’objet ou dans le sens d’une réparation morale par la biais du retour d’un objet spolié (notamment sous la supervision du Comité intergouvernemental pour la promotion du retour de biens culturels à leur pays d'origine ou de leur restitution en cas d'appropriation illégale/UNESCO).

Ce projet pluridisciplinaire sera accompagné de diverses publications et d’un ouvrage de référence. Une exposition présentant les butins pourrait offrir l’occasion d’un développement possible.